Louis Darcel

Louis Darcel est né en 1988 et est diplômé de La Cambre (atelier de dessin). Il a suivi des cours de céramique à l'Ecole des Arts d'Anderlecht. Il vit et travaille à Bruxelles. 

Louis Darcel s’intéresse à la notion de perspective et sa capacité à déterminer notre perception de l’espace, aussi bien dans les volumes que dans la surface d’une image.
Dans son travail, le pouvoir de suggestion d’une perspective existante est bien présent, que ce soit en lisant la peinture, l’installation ou la sculpture. Les codes de l’art sont tantôt détournés, tantôt assumés, créant un jeu de doutes dans la perception du spectateur quand à ce qu’il voit.

Les médiums et les supports sont confrontés.
L’aquarelle d’une part, une matière légère, aquatique, poétique, tirant sa luminosité du support papier. L’aérosol ensuite, une peinture dense, opaque, lourde.
Ces deux matériaux apportent leur histoire propre. Ce sont deux époques qui se rencontrent : l’aquarelle est volontiers associée à la peinture de chevalet ainsi qu’au monde des musées, tandis que la bombe aérosol renvoie au graffiti , un acte iconoclaste se déroulant dans les rues des villes.

Avec du sel, de l’eau, de la silice, du cuivre et d’autres matériaux réactifs, Louis Darcel joue avec la chimie et les altérations naturelles. Selon leurs interactions entre eux et avec l’environnement, leur structure physique change, dévoilant des trames fractales d’une extrême délicatesse.
Les matériaux tels que le ciment, le béton , habituellement associés à du gros œuvre, servent d’écrin tout en évoquant leur propre univers visuel, celui de la construction. La rencontre se fait entre ma ère sensible, précieuse et ma ère ordinaire, lourde pour aboutir à un équilibre.

Le travail de Louis Darcel éveille et met à l’épreuve notre perception par des rapports de lumière, de ma ères et de volumes. Les frontières entre les dimensions sont brouillées, le 3d devient 2d, qui évoque à nouveau le 3d. Dans ce e démarche contemplative l’ancien confronte le contemporain, l’espace confronte le temps.