Laurent Dumortier novembre 2019


La nuit n’est pas que terreur ; elle peut être poésie, mais aussi réalité de ce que le jour tente de cacher. Les nuits sont des coulisses fragiles. C’est également le monde du rêve : les corps plongés dans les lits, les désirs réveillés, incarnant d’autres formes, mouvementées ; un univers silencieux aux multiples bruits.