Valentin Capony 

Valentin Capony est né à Lyon en 1990. En 2008 il commence ses études à l’Ecole supérieure d’Art et de Design de Saint-Etienne en France d’où il sera diplômé en 2011. En 2012 il part en Chine dans le cadre d’un échange Bilatéral pour étudier à la Great School of Fine Arts de Nanjing. Cet échange lui permettra, entre autre, de s’initier à la gravure et à la philosophie autant qu’à la graphie chinoise. En 2013 il reprend ses études à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles en option gravure dans l’atelier de Thomas Amerlynck où il obtient son Master 2. Il travaille actuellement entre la France et la Belgique.


« En tant qu’artiste graveur, je questionne dans mon travail la place du corps et de l’image dans des processus de répétition. J’explore nos relations à l’empreinte, le rapport entre le corps et le métal qui produisent ensemble un rythme, une calligraphie.
J’ai commencé la gravure en Chine, j’y ai trouvé une esthétique du vide mais aussi une réflexion autour des rapports qu’entretiennent nos organismes dans des espaces urbains ou dans le travail normalisé. Je compare ainsi la gestuelle de l’ouvrier et celle de l’artiste. En quoi le geste de l’ouvrier, une fois sorti de son contexte, ne deviendrait-il pas un geste d’artiste ? Sommes-nous aujourd’hui dans le travail encore maître de nos propres corps ou bien sont-ils au service de ce qui les avilit; ailleurs, désincarnés ?
L’évolution de ma pratique m’a amené à rencontrer différents corps de métiers sur Bruxelles : laveurs de vitres, terrassiers, coiffeurs, et à travailler directement autour de leurs gestuelles, qui me sont apprises et communiquées. Comment peut-on transmettre un mouvement ? N’y a-t-il pas au-delà de la mémoire visuelle une mémoire corporelle et comment peut-on faire exister en image ce que le corps porte au plus profond de lui-même?
La gravure est une technique ancienne et qui souffre souvent de son histoire. J’essaie par mon travail d’en dégager des enjeux propres au médium afin de lui donner un souffle nouveau et la place qu’il mérite dans le paysage contemporain. »

LIENS

Site web
Instagram