MENU

29

.

12

.

2022

Sylvain Delbecque au travail

"Je poursuis actuellement plusieurs recherches autour de la lumière et de la couleur.

J’expérimente le spray aérosol sur plaque de verre/plexi, en cherchant à créer des sortes de formes floues/flottantes. Comme des nuages de poussière, des geysers, des nébuleuses imaginaires. En jouant avec ces plaques et en les agençant dans l’espace, une sorte de jeu de composition, de paysage commence à apparaître.

J’ai aussi réalisé quelques tests avec un cordeau traceur qui est un outil de traçage utilisé dans la construction. En le détournant de son utilité première, j’ai fait des tests avec différents pigments, différentes formes de traçage sur le sol.

J’ai également entamé une collaboration avec un scientifique de l’Observatoire Royal de Bruxelles sur un projet autour des constellations. Ce projet traduit mon envie de collaborer avec le monde scientifique, qui m’inspire dans mon processus créatif."

28

.

10

.

2022

Les nouveaux résidents bien installés

Nos nouveaux résidents Shen Özdemir, Romane Iskaria, Sylvain Delbecque et Diego Herman ont pris possession des ateliers et sont au travail depuis quelques semaines...

01

.

04

.

2022

Venez découvrir le travail des résidents en cours de réalisation. Portes ouvertes le 2 avril de 10 à 20h

Après six mois au sein de la résidence du Carrefour des arts, Teo Becher, Camille Dufour, Paul Gérard et Mégane Likin vous proposent de venir découvrir leur travail en cours de réalisation. Une rencontre au sein de leur atelier, une manière d'appréhender la façon dont chacun.e a de travailler, et un avant-goût de ce que sera l'exposition de fin de résidence qui sera inaugurée le 1er juin.

01

.

03

.

2022

Au sein de la résidence, Gabrielle Lerch travaille sur différentes installations mêlant vidéos, sculptures en résine, structures en bois et collages d’images récupérées.

"Je me questionne sur la place du corps et plus particulièrement du corps féminin dans la société contemporaine, au regard de l’Histoire. Dans mes recherches, le corps est fragmenté, tronqué, sans identité. Je l’envisage comme un territoire en mutation et je crée des êtres hybrides, mi-aquatiques, mi-humains, comme venant d’un autre univers. Je réalise depuis peu des autoportraits vidéos qui prendront place dans l’espace de l’atelier : je me l’approprie en tentant d’intégrer les pièces que je crée à son architecture."